BIENVENUE SUR CE SITE

Les agents sous statut 2003 représentent aujourd'hui nationalement pres de 13% des agents travaillant dans PÔLE EMPLOI.
Les agents publics qui peuvent se sentir oubliés et isolés trouveront sur ce site les informations qui les concernent.
Ce site sera aussi l'outil qui leur permettra de suivre l'actualité de ce statut.

POUR RECEVOIR LES NOUVELLES INFOS

SUD EMPLOI HAUTE-NORMANDIE. Fourni par Blogger.

L’ANPE est créée en 1967
Les changements successifs d’organisation et de statuts ont opéré des mutations profondes des métiers de l’ANPE
  • 1967 - ordonnance sous forme d’un établissement public national administratif qui remplace les S.E.T.M.O, Services Extérieurs du Travail et de la Main d’Œuvre.
  • 1974 - Création du R.O.M.E par des agents, en collaboration avec des professionnels de l’entreprise et du secteur formation professionnelle.
  • 1982 - Mise en Œuvre de la gestion informatisée de la demande et actualisation par correspondance
  • 1983 - Mise en Œuvre de la gestion informatisée des offres d’emploi
  • 1990 - 1er contrat de Progrès entre l’Etat et l’ANPE. L’agence s’engage à réformer son organisation. Naissance du P.I.D  (Plan Interne de Développement) et changement de statut
  • 1992 – Nomination de Michel Bon, ex P.D.G de Carrefour, comme DG, ce qui constitue un virage significatif
  • 1994 - 2ème contrat de progrès avec pour objectif : l’amélioration des services aux «  clients ».
  • 1995 – Nomination de Michel Bernard comme P.D.G (ex Directeur Air France et ex PDG Air Inter)
  • 1997 - Transfert de l’inscription aux Assedic
  • 1999 – 3ème contrat de progrès ayant entre autre pour objectif la lutte contre le chômage des jeunes et le chômage de longue durée. L’ANPE s’engage dans une démarche de certification de ses engagements.
  • 2001 – Participation de l’UNEDIC à hauteur de 26 % du budget de l’ANPE. L’Unedic finance des formations. Dans le cadre du P.A.R.E « Plan d’Aide au Retour à l’Emploi », mise en œuvre du P.A.P « Projet d’Action Personnalisé » avec un suivi à minima des D.E tous les six mois.
  • 2003 – Changement de STATUT, empilage des fonctions de conseiller
  • 2004 – Mise en œuvre de la loi de Cohésion Sociale. Fin du « monopole de placement »
  • 2005 – Nomination Christian Charpy comme D.G (ex-conseiller social du 1er ministre J.P. Raffarin.)
  • 2006 – 4ème contrat de progrès signé pour 4 ans (2006/2010) Mise en place du S.M.P (Suivi Mensuel Personnalisé) des demandeurs d’emploi avec un conseiller référent
  • 2007 – Rapprochement avec l’ASSEDIC, mise en place des Guichets Uniques
  • 2008 - Fusion de L’ANPE et de L’ASSEDIC - Loi du 13 juillet 2008
  • 2009 – 5 janvier 2009 Pôle emploi ouvre ses portes ….

Avant 1990 plusieurs métiers coexistent :
  • Les Conseillers professionnels, spécialisés dans le conseil sur le volet formation et orientation. Certains sont spécialisés (Travailleurs Handicapés, détenus, Bénéficiaires du RMI)
  • Les Chargés d’information, spécialisés dans l’accueil et l’information (recherche de stages, formation ciblée) i exercent aussi une fonction de documentaliste
  • Les Prospecteurs – placiers : Sur le volet demande remise des offres sélectionnés par les demandeurs (LSO : Libre Service des Offes) Sur le volet Entreprise (sectorisé) visites, recueil des offres, traitement
  • Les Chargés de Relation entreprise, coordonnent les actions en direction des entreprises
  • Les agents administratifs : occupent des fonctions d’accueil, de standard, et des tâches administratives, de secrétariat
  • Enfin en ce qui concerne les managers, pas d’animateurs d’équipe encore à cette époque, seulement un D.A.L.E (Directeur d’agence locale) et un ou des assistants
  • Des chargés de mission recrutés à bac + 4 exercent principalement en direction.
Un premier grand changement intervient lorsque l’ANPE, en 1990, met en œuvre le P.I.D, plan interne de développement, qui commence à organiser la polyvalence, la réception des demandeurs d’emploi sur le flux, en «  services immédiats », dépersonnalisés, et sans confidentialité (espaces ouvert banalisés BEC = bureau entretien conseil). Les fonctions de conseiller professionnel sont remises en cause (trop de temps d’entretien, trop spécialisés ….)
En 2003 un nouveau statut est signé, encore d’actualité pour celles et ceux qui n’ont pas opté.
  • Ce statut met en place une structure des emplois en six niveaux de classification répartis en quatre filières appelées, « filières métiers » : conseil à l’emploi », « appui et gestion », « systèmes d’information », « management opérationnel ».Une filière métier est composée d’un ensemble d’emplois dits « repères ».